top of page
  • arreterlaspcaroule

Il y a une semaine de cela je rentrais à la maison après 21 jours de route et près de 9 300 Kms.

Cette aventure a d’abord commencé par un rêve de gamin : me rendre à Vancouver, cette ville qui me semblait si loin du haut de mes 10 ans sur le plateau du jeu Risk. Puis, au vu de nos deux dernières années que je qualifierai de « à oublier », j’ai décidé de me lancer en ce 2021 et de ramasser des fonds pour la sclérose en plaques. Comme vous le savez tous, cette maladie à une résonnance particulière dans mon cas et j’ai vu les dégâts que peuvent faire les confinements.


Dès 2020, j’avais cette idée en tête (premier confinement en cours). Mon premier partenaire, Actiforme, m’a donné les clés pour me mettre en forme et me préparer physiquement. Il faut savoir que je ne suis pas un athlète né. Le sport et moi ne sommes pas des amis de longue date, vraiment pas. Ils ont réussi à me faire m’entrainer 3 fois semaines minimum via Zoom puis sur place lorsque ce fut de nouveau possible. Au début de 2021, je me suis mis à la recherche d’une nouvelle moto, car ma CB 599 de 17 ans commençait à ne plus être confortable pour moi, surtout pour un aussi long parcours. J’ai donc magasiné les Triumph, BMW et Honda. C’est là que mon second partenaire, R4L, est entré dans la danse. Après des discussions, je me suis équipé d’une Africa Twin 2020 avec crash bar et valises. Finalement, je devais revoir mes vêtements afin de les optimiser pour le confort et les conditions météorologiques possibles. Mon troisième partenaire, Klim, entre alors en jeu.


Finalement, la campagne de collecte de fonds, lancée en parallèle, m’a permis d’avoir un partenaire Bronze qui a cru en moi et en la cause que je défendais. Videotron s’est ainsi investie en donnant pour la recherche sur la Sclérose en Plaques. Depuis que j’ai créé cet événement annuel en 2015, ils ont toujours participé de façon silencieuse. Et c’est avec plaisir que cette année j’ai pu annoncer leur soutien officiel.


C’est ainsi que je me suis élancé le 31 juillet sur mon parcours si bien défini. … Enfin presque! Et oui, il fallait bien que cela commence par un accro, car ce ne serait pas une aventure sans cela. Mon voyant moteur s’est amusé à s’allumer le matin même du départ! Je me suis tout de même rendu sur le stationnement d’Actiforme pour y rejoindre ceux qui devaient rouler avec moi et leur annoncer que je devais repousser de quelques heures (au mieux) le départ. Après plusieurs vérifications, visite chez le concessionnaire (pas de mécano le samedi), le voyant s’est soudain éteint pour ne jamais plus se rallumer. Mais il était alors trop tard pour prendre le parcours tel que dessiné. Je me suis donc assis à la table du salon, j’ai modifié mon parcours, réservé un hôtel à Petawawa, puis j’ai pris la route pour traverser notre beau pays.


Je ne relaterai pas tout ce que j’ai déjà mis dans le blog, disons, en résumé, que j’ai eu un joli bug de GPS, qui fut réglé deux jours plus tard mais qui m’a fait improviser un GPS avec mon téléphone de secours et des tie wrap!, que j’ai couché la moto sur son côté droit au milieu de nulle part au Manitoba (oui, j’ai pris pas mal de petites routes) puis de nouveau sur le même côté dans le parc Canada de Riding Montain. C’est là que j’ai compris que mon centre de gravité était trop haut. J’ai donc baissé mon siège et fini les chutes! Finalement, du fait des feux intenses en Colombie-Britannique, j’ai dû annuler mon passage à Vancouver et Kelowna pour me retrouver au Lac Louise. Il y a bien pire tout de même.


Mais, que dire de cette aventure, si ce n’est que ce fût un réel plaisir! J’ai vu tant de beaux paysages, rencontré tant de personnes avec lesquels j’ai pu échanger. Je dois avouer que

le fait de voyager seul en moto camping sur une telle distance ne passait pas du tout inaperçu. À chaque camping je me faisais poser des questions, à chaque fois que je faisais le plein on me demandait d’où je venais, où j’allais. Et chaque fois : « Nice man! What an adventure, what a nice trip! ». Et surtout, tous me souhaitaient: “Ride Safe!”. Oui, je sais que le cliché du Canadien est d’être le gars poli qui s’excuse toujours, et bien je dois dire que c’est pas mal proche de cela. Les gens sont avenants, prêt à donner un coup de main (merci à ceux qui m’ont aidé à relever la moto sans que je leur demande!), toujours un bon mot et un sourire aux lèvres. J’ai parlé avec un gars après avoir fait mon plein pendant plus de 30 ou 40 mins alors qu’il venait à l’origine pour manger son « subway » sur sa pause de midi. Tout cela parce qu’il m’a vu avec la moto alors que je mangé quelques noix avant de repartir et que cela l’a intrigué. Un des moments les plus humainement marquants. Puis deux gars en BMW GS 1250 sont venus me parler, eux aussi faisaient la traversée en duo … à tel point que j’ai dû refaire ma route !



À côté de cela, vous avez tous continué à donner pour la recherche ce qui m’a permis de récolter 5 981,59$. Vu les conditions qui ont encore une fois frappé l’année 2021 (je parle de la COVID), c’est un réel succès !!!!


Merci à tous de m’avoir soutenu dans ce projet un peu fou.

Merci à Vidéotron d’avoir suffisamment cru en la cause pour être un partenaire Bronze


Je vous donne rendez-vous l’année prochaine pour une autre aventure.


Dominique de Leeuw




26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page