top of page
  • arreterlaspcaroule

La première partie sous un beau soleil

Finalement, après un report d’une semaine à cause de la pluie puis d’un devancement d’un jour pour les mêmes raisons, la première partie de l’événement de cette année a enfin eu lieu!

A 9h, je prenais le départ depuis le stationnement d’Actiforme pour une boucle de quelque 300 km. Je me suis, dans un premier temps, dirigé vers Venise-en-Québec en longeant le Richelieu. La route y est toujours agréable, peu fréquentée et l’on y croise des tracteurs qui impriment leur rythme à une circulation pour le moins très fluide. Ce sont là les seuls instants durant lesquels on se rappelle que nous ne sommes pas seuls sur la route. Une fois arrivé à Venise-en-Québec, je prends une petite pause hydratation, car la température avoisine déjà les 26 ou 27 degrés. La journée va être chaude, semble-t-il et rien par la suite ne va démentir cette impression.




Je repars ensuite, direction Sutton. La circulation se densifie un peu du fait de villages un peu plus présents, mais en cette matinée de repos, je ne croise pas tant de monde que cela. Je longe la frontière avec les États-Unis. Il ne faudrait pas que je me rate, je n’ai pas mon passeport! 😊 De Sutton, je me dirige ensuite vers Saint-Benoît-du-Lac par « Senic Road ». Si vous n’êtes jamais passé par là, je vous encourage à aller y faire un tour. D’ailleurs, à l’automne, c’est une de mes routes préférées pleines de couleurs! Elle est vallonnée et les virages ne manquent pas, aucune chance de s’endormir.


Je me suis donc rendu à l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac pour y faire une pause dans cette chaleur. L’avantage de l’abbaye est qu’elle est toujours fraîche. L’inconvénient? Mes bottes de moto grincent comme pas possible, et cela raisonne en masse. Je suis donc resté à l’extérieur de la nef pour écouter la liturgie de midi. C’est bien la première fois que je vois les moines prier depuis que je passe y faire un tour. Bien entendu, une visite à l’abbaye implique l’achat de leur fromage bleu incontournable… et d’une patte à tartiner choco mente!!! Une découverte.






Puis il fut temps de prendre le chemin du retour en passant par Eastman. Je m’y suis arrêté pour deux raisons : manger une bouchée à « la Station » tout en profitant de leur air climatisé, car la journée était vraiment chaude, et passer à la savonnerie des diligences pour profiter de leurs odeurs incroyables!





Finalement, c’est vers 15h30 que je suis arrivé au terme du parcours chez R4L Performance après une journée bien remplie.


Dans un peu plus d'un mois, l'aventure recommence!


Merci!

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page